Shoopeo
Image default

Chaudière à biomasse : combien ça coûte ?

De nos jours, de nombreuses entreprises et particuliers se tournent vers des solutions énergétiques plus respectueuses de l’environnement. Parmi elles, la chaudière à biomasse est une alternative renouvelable et économique pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. Dans cet article, nous allons détailler les coûts liés à l’installation et à l’exploitation d’une chaudière à biomasse pour vous aider à prendre une décision éclairée.

Les éléments à prendre en compte dans le coût d’une chaudière à biomasse

Lorsque vous évaluez le prix d’une chaudière à biomasse, il est important de considérer plusieurs éléments qui influenceront le coût global de ce système de chauffage.

Le prix d’achat et d’installation de la chaudière

Le prix de la chaudière à biomasse dépend de sa puissance, de la marque et du modèle choisis. Les coûts d’achat varient de 4 000€ à 20 000€ selon ces critères. Pensez également aux frais d’installation, qui peuvent varier de 1 500€ à 5 000€ en fonction de la complexité du projet et des travaux annexes à réaliser (raccordement, mise en place du silo de stockage, etc.).

Le coût du combustible

La biomasse est principalement composée de bois sous différentes formes : bûches, granulés (ou pellets), plaquettes ou copeaux. Le coût du combustible varie en fonction de la forme et de la qualité du bois. À titre indicatif, le prix des granulés oscille entre 200€ et 300€ la tonne, tandis que les plaquettes forestières coûtent entre 80€ et 120€ la tonne. Il est essentiel de tenir compte de ces coûts lors de l’évaluation de la rentabilité de votre installation.

L’entretien et la maintenance

Comme tout équipement, une chaudière à biomasse nécessite un entretien régulier pour assurer son bon fonctionnement et maintenir ses performances énergétiques. Un contrat d’entretien annuel est généralement proposé par l’installateur, avec des tarifs oscillant entre 150€ et 300€ selon la complexité de la chaudière et les services inclus.

chaudière à biomasse

Les aides financières pour l’installation d’une chaudière à biomasse

Pour encourager l’adoption de solutions énergétiques renouvelables, les pouvoirs publics ont mis en place différentes aides financières pour réduire le coût d’investissement des chaudières à biomasse.

A lire :   10 types de climatiseurs pour rester au frais : guide d'achat

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Le CITE est une aide fiscale de l’État qui permet de déduire de vos impôts une partie des dépenses liées à l’achat et à l’installation de votre chaudière à biomasse. Le montant de cette aide dépend de la nature des travaux et des revenus du foyer fiscal, et peut atteindre jusqu’à 30% des dépenses éligibles.

Les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah)

L’Anah propose des aides financières pour la rénovation énergétique des logements, sous certaines conditions de ressources et de performance énergétique. Ces aides peuvent couvrir jusqu’à 50% du coût des travaux et être cumulées avec le CITE.

Les subventions locales

Certaines collectivités locales proposent également des aides financières pour l’installation de chaudières à biomasse. Renseignez-vous auprès de votre mairie ou de votre conseil départemental pour connaître les dispositifs en vigueur dans votre région.

Rentabilité et retour sur investissement d’une chaudière à biomasse

Une chaudière à biomasse représente un investissement important, mais son retour sur investissement peut être rapide en raison des économies d’énergie qu’elle génère et des aides financières disponibles.

En comparaison avec une chaudière à énergie fossile, la chaudière à biomasse permet de réaliser des économies importantes sur la facture énergétique, de l’ordre de 40% à 60%. Ainsi, il est possible d’amortir l’investissement en 5 à 10 ans, selon le coût du combustible, les habitudes de consommation et les tarifs des énergies fossiles.

De plus, l’installation d’une chaudière à biomasse contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à l’indépendance énergétique, tout en valorisant les ressources locales et en créant des emplois dans la filière bois-énergie.

Investir dans une chaudière à biomasse est une décision qui doit être prise en tenant compte de nombreux facteurs, tels que le coût d’achat, d’installation, d’entretien, du combustible, ainsi que des aides financières disponibles. Néanmoins, avec un retour sur investissement rapide et des avantages environnementaux indéniables, la chaudière à biomasse constitue une solution performante et durable pour répondre aux besoins de chauffage et d’eau chaude sanitaire des professionnels et des particuliers.

A LIRE AUSSI

Les chauffages à faible consommation d’énergie

Leane Delaurme

Pile LR1130 équivalent : quelle pile choisir pour votre équipement ?

Leane Delaurme

Quel type de ballon d’eau chaude est le plus adapté à vos besoins ?

Abigail Bellemaure

Laissez une réponse à